qui est

Vithèr Hyperthermia

Vithèr Hyperthermia est une société néerlandaise fondée en 2010 pour développer une nouvelle méthode anti cancer dans lequel le corps peut être chauffé à 42°C pendant 2 heures. Les cellules cancéreuses ne peuvent pas résister à cette température. Le réchauffement de l’ensemble du corps est réalisé par une méthode de perfusion tubulure, le Vv-pish: « Veno Venous Perfusion Induced Hyperthermia » : hyperthermie systémique induit par perfusion veino-veineuse. Cela revient à dire que le sang est chauffé au moyen d’un système tubulure et un appareil de chauffage médical à l’extérieur du corps via le système veineux et pompé à travers le corps de sorte que finalement il va chauffer l’ensemble du patient.

 

Les premières représentations expérimentales aux Etats-Unis par Vv-pish valident cette nouvelle thérapie révolutionnaire pour le cancer métastatique en cours d’élaboration. Ceci permet l’allongement de la durée de vie, et de fournir aussi une meilleure qualité de vie.

 

Le dispositif / appareil a été développé et testé. Il y a des études animales menées pour démontrer la sécurité. Une étude avec des patients est en préparation.

la

Équipe de développement

Le développement au sein Vithèr hyperthermie se compose du Dr Marcel Mignot, ir Peter van Paassen et M. Johannes Wolters. Dr Marcel Mignot est un gynécologue avec une compétence en immunologie du cancer. Il est l’initiateur du projet pour WBH et le conduit en particulier du point de vue médical. ir Peter van Paassen Delft ingénieur, a passé 25 ans à travailler dans la technologie médicale et est engagé dans l’ingénierie et le processus suivi. Johannes Wolters a un passé de gestionnaire et est directeur de Lode Holding. Il est responsable également pour le financier, organisationnel et le rôle du président.

 

En outre, une partie de l’équipe de développement: le Dr Bart Jan Hak, Dr Marieke Geel et le Dr Esther de Boer (QPS Groningue Pays Bas). Ing. Henk van Middendorp et Ing. Ronald van Doorn (Relitech BV Nijkerk Pays Bas ) drs. Wim Jansen (QAid Lieshout Pays Bas), Prof G.J. Scheffer et le Dr T. Frenzel (Département de l’Université Radboud anesthésiologie Centre médical Nimègue, Pays Bas) et le département de développement HMT MedizinTechnik GmbH à Maisach, Allemagne.

les

Pères fondateurs

Pères fondateurs de Vithèr Hyperthermia sont Dr Marcel Mignot, ir Peter van Paassen et Johannes Wolters. Ils se sont rencontrés en 2009, puis ils ont décidé de continuer à travailler ensemble sur ce projet ambitieux de l’oncologie. En 2010, ils fondent ensemble Vithèr Hyperthermia en vue d’atteindre l’objectif prévu: la quatrième traitement du cancer dehors de la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Les facteurs importants dans cette collaboration sont leur ambition commune pour le succès de ce projet et leur amitié qui est finalement la base pour prendre des décisions parfois difficiles et stratégiques pour atteindre l’objectif. Dans le projet Vithèr Hyperthermie également un certain nombre de personnes ont rejoint pour former un ajout stratégique en vue de leur formation en administration des affaires, le plaidoyer, le recrutement et la gouvernance d’entreprise. Le financement est, outre des propres ressources, établis grâce à la coopération avec les Affaires Économiques des Pays-Bas et la Société de Participation de l’Est des Pays-Bas.

team_image
gynécologue

Dr Marcel H. Mignot

team_image
financement

M. Johannes J.P. Wolters

plus

Compléments d’information

Vithèr Hyperthermia a été fondée en 2010 par le Dr Marcel Mignot, M. Johannes Wolters et M. Peter van Paassen. Ils ont développé ensemble hyperthermie du corps au moyen d’veineux (veineux) la perfusion de l’ensemble des patients dans le traitement du cancer. Ceci est basé sur des études et des publications au début du 21e siècle, et surtout du Prof Jay Zwischenberger (Zwischenberger et al 2004). Une des premières étapes de Vithèr Hyperthermie a été le développement et la production de l’équipement qui est capable de générer l’hyperthermie du corps entier (« WBH »). La production de l’équipement, Vithèr WBH Dispositif a été menée par Relitech à Nijkerk, Pays Bas et prêt à la fin de 2011. Un vaste « tests sec» a été réalisée en 2012 et les tests sur animaux de fin sur les porcs ont été achevés en 2013 à l’Hôpital de l’Université Radboud à Nimègue. Les essais cliniques du traitement WBH sur les humains sont programmés pour 2016, en vue de l’obtention de la FDA en 2016 et CE.

 

Vithèr Hyperthermia a été engagé dans le développement d’un nouveau système pour l’hyperthermie du corps entier (WBH) basé sur un système à base d’hyperthermie-perfusion, dans lequel le corps d’un patient est chauffé à 42°C pendant deux heures.

La procédure ci-dessus est aussi appelé «Vv-Pish » (de perfusion veino-veineuse induite hyperthermie systémique). Dans une telle procédure a été démontrée par Zwischenberger et al. (2004 *) qu’une extension significative de la vie a été obtenu (5x) dans une étude expérimentale chez les patients avec NSCLC « Non Small Cell Lung Cancer » dans les années 2000. Lisez le publication de Zwischenberger ici*).

 

Vithèr a obtenu les brevets et la technologie pour le traitement de ThermaSolutions et développé le concept. De plus, mise au point de nouveaux algorithmes de logiciel propriétaire pour les températures de tous les organes et en particulier de contrôler la sécurité au cours de la procédure le cerveau, pendant le traitement. Le développement de l’équipement WBH a été réalisée et terminée avec succès par des tests approfondis des animaux Vithèr. L’étape suivante consiste à réaliser la première étude sur des patients. Une description de l’équipement est expliqué WBH mis ci-dessous.

Représentation schématique de la procédure WBH

Représentation schématique de la procédure WBH
Les flèches rouges dans cette image schématique indiquent la direction d’écoulement du sang dans le WBH disponible de nouveau. Le dispositif WBH retire sang du corps dans un flux sanguin continu à travers la veine fémorale gauche à une position proche de l’extrémité distale de la veine cave inferieure. Le sang est ensuite chauffé à l’extérieur du corps WBH dans le dispositif jusqu’à un maximum de 45°C . Le sang chauffé est ensuite retourné à l’organisme à travers la veine sous-clavière droite, ou alternativement à travers la veine fémorale droite. Pendant ce temps, le sang est vérifié pour les bulles d’air, excès de température et des constantes biologiques. L’hémodialyse est effectuée si nécessaire. De cette manière, un corps peut être chauffé de 37°C à 42°C en 30 à 40 minutes. La procédure est réalisée sous anesthésie générale.

 

veine fémorale

veine cave: veine cave

subclavia: sous-clavière

WBH-device


Un collage de photos de la WBH-dispositif utilisé dans les études sur les animaux au Laboratoire Animale du Radboud UMC Nimègue Pays Bas

Scherm-WBH-device

L’écran de l’appareil WBH
Sur lequel les températures et les paramètres de sécurité sont visible en continu

qui sont les

Parties concernées

Vithèr Hyperthermia a une coopération étroite avec un certain nombre de sociétés qui accomplissent des fonctions spécifiques dans le processus de développement. Relitech BV à Nijkerk Pays-Bas est la société d’ingénierie qui a produit les premières versions de l’appareil WBH. QPS Pays-Bas, un organisme de recherche clinique basée à Groningen Pays-Bas, gère les affaires réglementaires et de l’organisation des études de l’animal et chez l’homme. QAid de Lieshout Pays-Bas est responsable pour le marquage CE par la DEKRA à Arnhem, Pays-Bas. On collabore aussi étroitement avec l’Université de Nimègue, Pays-Bas sur l’applicabilité médical, les études aux animaux et la «utilité» de la conception du dispositif Vithèr WBH. Les produits jetables utilisés pour le traitement WBH sont être développée à Maissach WBH en Allemagne par HMT MedizinTechnik GmbH.